Translate »
 
M

Mon challenge de l’été 2016 : Six destinations à faire en un mois. La première étape de cette aventure est Londres, la 6ème ville de France si l’on se fie au nombre de francophones peuplant la capitale anglaise. J’ai passé le plus clair de mon temps entre Brixton et Shoreditch en compagnie de mes deux acolytes, Jérémy (mon community manager), et Raphaël (alias Paris sketch culture).

photo-article1

Nous avons loué un appartement cossu à Brixton, situé dans un ancien hôtel. L’ancien hall fait aujourd’hui office de séjour bénéficiant d’une coupole au dôme particulièrement séduisant, décoré de fleurs de lys (dite de Florence) ; nous avions chacun notre chambre et notre salle de bain privée. Le pied !

photo-article5
Comme le soulignent les Anglais, « Brixton is a big mix », un quartier cosmopolite, de nombreux habitants sont d’origine jamaïcaine et caribéenne. L’arrivée des premiers migrants remonte à 1948 et depuis quelques années, la classe moyenne s’installe dans cet ancien ghetto de Londres. Mais aujourd’hui, ce quartier est en voie de gentrification. Cafés et boutiques vintage fleurissent un peu partout et c’est très animé… C’est dans ce quartier populaire de la banlieue de Londres que David Bowie (« Brixton boy ») a vu le jour. Précisément au numéro 40 de la rue Stanfield, pas très loin de la rue Tunstall où le visage de Bowie est peint en grand sur le mur d’un supermarché. Depuis peu de temps, cette fresque est devenue un lieu de pèlerinage.

photo-article9
À l’image de Brixton, Shoreditch est très dynamique ! C’est d’ailleurs dans ce quartier de l’Est que j’ai décidé de coller mes trois dessins, un matin aux aurores :

God save the Queen…and her corgis !
La reine Élisabeth II et son traîneau de six corgis ;

photo-article7Mario the thief !
Mario (du jeu d’arcade développé et édité par Nintendo en 1983) en « cambrioleur », grimpant sur une plante carnivore géante, espérant atteindre les nuages et gagner beaucoup d’argent… Car à Londres, il faut en gagner pour pouvoir vivre convenablement !

photo-article8Blind street artist
Un aveugle graffeur, aidé de son golden retriever, ayant marqué derrière lui un simple « Fuck who read this » en braille.

photo-article6
Mission accomplie, place aux divertissements… Scones, saucisses&haricots blancs en guise de petit déjeuner, … J’ai tout testé, et j’ai eu un gros coup de cœur pour le Borough market qui se situe près du London Bridge ; c’est l’endroit idéal pour manger sur le pouce. Visites de monuments, soirées bien arrosées sur fond de musiques electro de dubstep et de street food ; les rooftops de vieux bâtiments industriels et les conteneurs reconvertis sont les lieux les plus prisés pour faire la fête.

photo-article10 photo-article3
Londres est une ville très attirante mais un peu « oppressante » pour moi. Les caméras partout et le métro étroit et surpeuplé sont assez durs à supporter au quotidien. Aussi, la violence est-elle bien trop présente, lorsque les esprits s’enivrent…

photo-article2

photo-article9Mon séjour était bien court pour tirer des conclusions toutes faites sur la culture britannique mais j’ai tout de même remarqué que les anglais étaient très fiers de leur héritage, très attachés aux titres de noblesse et que les privilèges faisaient lois…

photo-article4

 

 

Il n'y a pas de commentaires